INSECURITE GRANDISSANTE DANS LA REGION D’ANGO, PROVINCE DU BAS-UELE EN RDC

COMMUNIQUÉ CONJOINT N° 011/03/LIP/PFKIS/2024  DE LA LIGUE POUR LA PAIX, LES DROITS DE L’HOMME ET LA JUSTICE (LIPADHOJ) ET ACTION POUR LE DEVELOPPEMENT INTEGRALE DE L‘HOMME ET DE TOUT L’HOMME AU MODELE DE KIZITO-ANUARITE (ADITH/KA) AU SUJET DE L’INSECURITE GRANDISSANTE DANS LA REGION D’ANGO, PROVINCE DU BAS-UELE EN RDC

Le Territoire d’Ango, dans la Province du Bas-Uele, situé à plus de 500 km au nord de Kisangani, est depuis décembre dernier le théâtre de plusieurs incursions dans les chefferies Mopoyi et Sasa  perpétrées par des groupes armés étrangers qui pillent,  kidnappent, torturent et  tuent.

Les 13  et 14 mars 2024, la localité de Digba, situé à 45 km au nord d’Ango-centre, a été attaquée par une quarantaine d’hommes armés d’AK47 et en tenue militaire identique à celle des Forces Armées de la République Centrafricaine parlant la le pazande et le lingala. Ils ont kidnappé trente (30) personnes, dont 14 garçons et 16 filles, pour la plupart des mineurs. Quelques heures après, ils ont fait irruption dans les localités de Sukadi et de Diabakpa toujours dans la chefferie Sasa où ils ont systématiquement pillé les vivres et autres biens et kidnappé une dizaine de jeunes gens.

Quelques jours avant, dans la nuit du 11  au  12 mars courant, des hommes armés habillés de la même tenue  avaient opéré une incursion vers minuit dans la localité de Gwane, toujours dans la chefferie Sasa. Ils ont enlevés deux (2) garçons dont un (1) a réussi à s’échapper. Ces militaires affirment  être en mission de recrutement forcé des jeunes gens pour renforcer leur effectif. Les enfants sont aussi visés pour ce recrutement.

Le 28 février courant, des hommes armés identifiés comme étant du groupe  centrafricain d’autodéfense dénommé ANIKPIGBE  ont été aperçu à Nambangu, une localité au Nord de Banda, chef-lieu de la chefferie Mopoyi. Certains témoins affirment que d’autres hommes seraient en route, de la RCA vers la RDC.

Le 25 février 2024, les  rebelles seleka ont attaqué le Camp des éleveurs étrangers Mbororo, à la recherche de deux personnes pour des motifs non élucidés. Les Forces armées de la RDC les ont dissuadés par des coups de balles tirés en l’air. La même nuit du 25 février à 18 km de Banda, cinq (5) rebelles seleka ont torturé un paysan dénommé Dikpokpo avant de s’emparer de dix(10) de ses bêtes (5 chèvres et 5 moutons).

En plus de mauvais traitements et autres calvaires que subit la population de cette contrée de la part des miliciens centrafricains Seleka, les habitants de Ango et de ses environs sont victimes des mêmes pratiques perpétrés par les  éleveurs étrangers Mbororo et les braconniers lybiens ; ce qui les empêche de vaquer librement à leurs occupations.

De ce précède, vu l’urgence, la LIPADHOJ recommande au Gouvernement congolais de :

  • Renforcer la sécurité à la frontière avec la République Centrafricaine en déployant une compagnie des FARDC qui se chargera notamment de combattre les groupes armés étrangers présents dans le Territoire de Ango ;
  • Inviter le Gouvernement centrafricain à intensifier des opérations militaires contre les groupes armés présents sur son territoire ;
  • Encourager la justice militaire à poursuivre toutes les personnes auteurs d’infractions dont celle de recrutement d’enfants ;
  • Apporter une aide humanitaire à la population du Territoire de Ango.

                                       Fait à Kinshasa et Kisangani, le 05 avril 2024

Pour ADITH/KA                                                                                             Pour la LIPADHOJ

Gabriel KAHINDO                                                                                     Anselme MASUA

1er  Dirigeant général adjoint                                                           Point focal de la LIPADHOJ à Kisangani.


  1. Qui sommes-nous :
  1. LIPADHOJ

La Ligue pour la Paix, les Droits de l’Homme et la Justice (LIPADHOJ)  est une ONG congolaise de  promotion et de défense de droits humains. Elle a son siège social à Bunia en Ituri et  un bureau de représentation à Kinshasa ainsi que des Antennes à Kisangani et Bafwasende(Tshopo), Mahagi et Djugu( Ituri) Goma, Walikale et Masisi (Nord Kivu),  Bukavu, Kalehe et Idjwi(Sud Kivu).

La LIPADHOJ a été créée le 22 février 2001 à Bunia en Ituri sous le nom de LIPADHO (La Ligue pour la Paix, les Droits de l’Homme), dans un contexte de conflits armés et ethniques. Elle a œœuvré pour la Paix et la Justice en Ituri, à travers sa radio « La Colombe » installée à Mahagi /Ituri et par des rencontres et réunions pour la promotion des Droits humains et la culture de la Paix.

Elle poursuit les objectifs suivants : 

  • sensibiliser l’opinion nationale sur la culture de la Paix, la démocratie et les droits et libertés fondamentaux des citoyens, tels que reconnus par les règles du droit de la République démocratique du Congo et du droit international ; 
  • sensibiliser les victimes et les communautés affectées sur leurs droits à la réparation conformément à la législation nationale et aux règles de droit international en vue de la promotion de la justice ; 
  • accompagner les victimes des crimes internationaux dans l’exercice de leurs droits devant les  juridictions compétentes en vue de l’effectivité de la réparation des préjudices subis par elles ; 
  • encadrer les victimes des crimes spécifiques tels que les enfants anciennement associés aux  groupes armés et les victimes des violences sexuelles ; 
  • prévenir et lutter contre le phénomène d’enfant-soldat en République Démocratique du Congo ; 
  • travailler dans l’amélioration sur terrain des actions du Fonds au profit des victimes et du  Fonds national d’aide aux victimes ; 
  • renforcer les capacités des acteurs étatiques et de la société civile dans ses différents domaines d’intervention ;
  • sensibiliser l’opinion nationale sur les actions de développement communautaire ;
  • conscientiser les communautés locales ainsi que les autorités politiques sur les risques environnementaux liés à l’exploitation abusive des ressources naturelles et la nécessité de la protection et la conservation de l’environnement. 

Sur le terrain, depuis 2006, LIPADHOJ travaille en partenariat étroit avec la CPI. Elle a eu à assister des victimes qui ont demandé à participer à la procédure et la réparation à la Cour Pénale Internationale (CPI). En outre, LIPADHOJ contribue très remarquablement à l’efficacité de la CPI, qu’elle voudrait juste, à travers ses observations dans diverses affaires, des conférences et ateliers, ainsi que la participation de ses membres aux Assemblées des Etats-parties et réunions stratégiques de la CPI avec les ONGs.

2. ADITH/KA

Action de Développement Intégral de l’Homme et Tout l’Homme au modèle de KIZITO et ANUARITE (ADITH/KA), une ONG Congolaise qui vise la promotion des droits humains et le développement de l’Homme dans tous ceux qui constituent son environnement. Son siège est établi à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo et des Athènes dans tous les diocésains de la RDC.

Elle poursuit les objectifs suivants :

  • Relever les défis constatés sur l’émergence de l’homme en menant des actions en faveur de son développement intégral ;
  • Défendre et promouvoir les Droits humains avec l’accent particulier sur la défense des victimes de droit interne et international ainsi que les droits des enfants, femmes et communautés affectées ;
  • Lutter pour l’installation de la Justice transitionnelle, la paix ainsi que la réconciliation entre les peuples dans les communautés en conflit ;
  • Lutter contre l’impunité ;
  • Développer les bonnes pratiques agro-pastorales chez les jeunes, les communautés rurales et semi-rurales afin de favoriser l’autosuffisance alimentaire et financière ;
  • Accroître le niveau des connaissances et l’engagement des communautés à entretenir et à préserver l’environnement ;
  • Favoriser l’acquisition des bonnes pratiques d’hygiène et de santé afin d’améliorer l’état de santé des populations cibles ;
  • Développer le petit commerce pour accroître les moyens de subsistances et l’autonomie des jeunes et communautés cibles ; 
  • Favoriser la scolarisation et l’apprentissage des métiers chez les jeunes en rupture scolaire ;
  • Soutenir les coordinations diocésaines du Groupe Kizito-Anuarite dans leurs actions liées à la formation intégrale.

ADITH/KA exerce ses activités sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo et peut, au besoin, avoir des représentants à l’étranger

  1. Contact :
  • Pour LIPADHOJ :

Siège social : 12, Maniema I, Quartier BANKOKO, Commune MBUNYA,  Bunia, Ituri, RD. Congo,               

Représentation : 81 Tombalbaye, Gombe, Kinshasa, RD. Congo

Sites web : http://www.lipadhoj.org et  Email : contact@lipadhoj.org et lipadhoj@gmail.com

Personnes à contacter :

Eloi URWODHI UCIBA WABIYIK : Coordonnateur, elurwodhi@gmail.com   et eloipga@gmail.com

Tél : (+243)819821320

Jérôme NENGOWE AMUNDALA : Coordonnateur adjoint, jerome.nengowe@lipadhoj.org et nengamun@gmail.com

Tél : (+243)998840230.

  • Pour ADITH/KA :

Siège social : 999, avenue victoire, Q/ Matonge, C/ Kalamu, à Kinshasa, République Démocratique du Congo,

Email : contact.adithka@gmail.com

Personnes à contacter :

René MOTEA NGONGO : Coordonnateur, contact.adithka@gmail.com

 Tél : (+243)822164948

Télécharger le communiqué